Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 08:43

Maladie d'Alzheimer : prise en charge non médicamenteuse

Concernant la prise en charge de personnes âgées ayant la maladie d'Alzheimer, deux versants sont possibles et sont complémentaires: la prise en charge médicamenteuse et la prise en charge non médicamenteuse.

Pour ce qui est la prise en charge non médicamenteuse, les effets ne sont pas réellement prouvés, même si tout le monde s'accorde - la Haute Autorité de Santé notamment - pour dire que celle-ci semble avoir un intérêt et notamment pour palier aux troubles du comportement observées chez les personnes Alzheimer.

Il est possible de distinguer différentes approches au sein même de la prise en charge non médicamenteuse. Nous avons les approches psychosociales tout d'abord avec des techniques telles que la réminiscence, la validation (de Naomi Feil), l'Arthérapie (comprenant la peinture, la sculpture...), les zoothérapies (avec des chiens notamment)...

Ensuite, il existe des approches cognitives comprenant des techniques de stimulations ou de rééducations cognitives. Il existe également des approches dites sensorielles comme par exemple les techniques d'aromathérapie, Snoezelen, la musicothérapie ou la luminothérapie. Ajoutons les approches motrices avec des techniques de gymnastique, d'entrainement sportif. Et enfin, des techniques basées sur l'aménagement de l'environnement.

Ces différentes approches peuvent jouer sur différents niveaux comme sur les troubles du comportement. On peut observer moins d'apathie, moins d'anxiété , moins d'agressivité notamment. Elles peuvent jouer sur l'autonomie également.

Un maintien de l'autonomie est possible plus longtemps. Elles peuvent permettre également une meilleure qualité de vie. Ces approches non médicamenteuses ont, semble-t-il, des effets positifs sur les personnes présentant des démences. Elles doivent cependant être réalisées par un personnel compétent, formé à ce but. Elles ont également à fortiori, un effet positif sur le personnel travaillant auprès de cette population en réduisant un éventuel burn-out.

Partager cet article

Repost 0
Jean-Yves Paul Flament
commenter cet article

commentaires